Game Nation est sur les Réseaux !

a

Test de The Elder Scrolls V – Skyrim Special Edition (PS4)

The Elder Scrolls V Skyrim Special Edition Titre

Test de The Elder Scrolls V – Skyrim Special Edition (PS4)

 

The Elder Scrolls V Skyrim Special Edition Couverture PS4

 

La Special Edition est le remaster du jeu Skyrim, et qui inclus tous les DLC. Skyrim Special Edition est sorti le 26 octobre 2016 sur PS4, Xbox One et PC. Sur PC, il était offert à ceux possédant une version complète de Skyrim (jeu de base avec les trois extensions) ou la version Skyrim Legendary Edition par Bethesda. Les joueurs vont pouvoir de nouveau partir explorer les contrées de Bordeciel pendant des centaines d’heures ! Le jeu est un Action-RPG (a-rpg) qui est édité et développé par Bethesda Softworks. Cette version du jeu est modable sur pc et consoles !

 

 

Encore prisonnier… mais pourquoi ?

The Elder Scrolls V Skyrim Special Edition Intro

Skyrim se déroule dans les provinces de Bordeciel (traduction de Skyrim) dans le monde de Tamriel. Vous incarnez un personnage muet que vous allez devoir personnaliser via l’éditeur de personnage après avoir assister à quelques minutes d’introduction. Pendant laquelle, vous comprendrez rapidement que vous êtes un détenu dans une charrette avec d’autres personnages prisonniers. Une fois arrivée dans la ville d’Helgen, les détenus sont jugés. Votre personnage se lève pour entendre son jugement et à ce moment-là votre personnage se lève et vous de créer votre avatar. Une fois le personnage terminé, vous apprenez votre jugement et la sentence est la mise à mort. Au moment de votre exécution, un dragon sème la pagaille dans Helgen. Vous en profitez pour vous enfuir soit avec un soldat des Sombrages soit avec un soldat de l’Empire. Une fois enfui d’Helgen, le monde de Skyrim ne demande qu’à être explorer. Vous êtes libres de faire ce que vous voulez : continuer la quête principale ou vous baladez pour vider un camp de bandits, explorer une grotte ou un tertre, cueillir des ingrédients, rejoindre un camp de la guerre civile (Sombrage ou Empire), rejoindre les guildes, etc.

The Elder Scrolls V Skyrim Special Edition Editeur

Et la plupart des personnages sont tuables, donc si vous vous sentez d’humeur assassine, faites-vous plaisir mais pas avec les enfants. Lors de vos balades, vous trouverez de jolis lieux qui se prêtent bien aux screenshots malgré l’âge du jeu. Avec les mods, il y a moyen d’avoir des très jolis paysages. Et il y a la météo et le cycle jour/nuit qui est présent dans le jeu et peut influer sur le gameplay, notamment avec les vampires. Il est aussi possible d’utiliser le voyage rapide via la carte du monde, une fois le lieu découvert ou de poser un marqueur pour vous aider à vous diriger. La carte principale en 3D (pourquoi en 3D ?) et les cartes de régions/donjons sont peu lisibles. Un effort sur les cartes dans le prochain The Elder Scrolls serait le bienvenu.

Le jeu n’a pas de scènes cinématiques et il y a pas mal de scènes importantes (dans des quêtes principales ou secondaires) vous pouvez bouger et d’autres non. Cela est plutôt dommage car de belles cinématiques, ça fait toujours plaisir et permet de se poser un peu et de profiter du moment et de l’histoire.

Le monde de Skyrim vous demandera pas loin de trois cents heures pour faire le tour du jeu de base et de ses extensions. Et bien plus si vous commencez à le moder. Attention, dès que des mods sont installés, l’obtention des trophées/succès est bloquée ! Alors que certains mods sont excellents et d’autres sont mêmes indispensable (les correctifs de bugs par exemple), etc. Vous pourrez aussi choisir le niveau de difficulté du jeu dans les paramètres et la modifier à tout moment. Cependant la difficulté se résume à faire de vos ennemis des sacs à PV et qui vont pouvoir vous one-shot. Ce qui n’est pas le plus intéressant et aucun succès est lié à finir le jeu dans certaines difficultés. Le mieux est de monter la difficulté quand vous sentez que vous abattez vos ennemis trop facilement et trop rapidement.

The Elder Scrolls V Skyrim Special Edition Faillaise

Il est à noter qu’il n’y a pas de New Game +. Et ce n’est pas grave du tout car vous pourrez créer autant de personnages que vous voudrez. Cette nouvelle monture de jeu s’accompagne, enfin, d’un système de sauvegarde par personnage ! Faire un nouveau personnage vous permet aussi de faire des choix différents. Par exemple : rejoindre le camp des Sombrages avec votre personnage 1 et rejoindre l’Empire avec votre personnage 2. Ce qui vous permet d’avoir un point de vue différent sur la guerre civile qui fait rage en Bordeciel. Et bien d’autres choses encore (plein !).

The Elder Scrolls V Skyrim Special Edition ChargementSinon du côté sonore, au niveau de la musique, Jeremy Soule nous propose une excellente OST avec les bonnes musiques pour chaque instant. Il est dommageable que les musiques se déclenchent mal. L’ambiance sonore du monde de Skyrim est très agréable aussi. Et tous les pnj ont plusieurs lignes de dialogues doublés et même pour les pnj qui ne sont pas utiles pour des quêtes. Mais il y a un bémol au niveau des langues. Alors certes, le jeu a des voix et textes en français mais on ne peut choisir ni la langue des textes ni la langue des voix, ce qui est fort dommage. Le seul moyen de changer de langue c’est : de changer la langue de votre Steam ou de votre console, en anglais par exemple ; et du coup le jeu passe en anglais pour les textes et les voix. Cela ne marche pas pour toutes les langues mais au moins pour le français et l’anglais.

 

 

Et bim, une flèche dans le genou !

Bethesda a fait de vrai effort sur cette version de Skyrim. Beaucoup de choses ont été améliorés :

Meilleure résolution des textures, temps de chargement très courts, de meilleures ombres, effets de lumière et d’éclairage améliorés (même s’il y a encore des défauts), le feu, les effets de météo, un framerate plus stable, l’option de la profondeur de champ est la bienvenue sur console ! Bien sûr malgré toutes ces améliorations, le jeu ne fait pas le poids face à un jeu AAA de 2016 mais le jeu reste toujours très agréable à prendre en main afin de parcourir les paysages de Skyrim. D’ailleurs Bethesda n’a pas amélioré les animations et les modèles 3D, n’a pas introduit de nouveaux pnj pour remplir un peu les villes pour les rendre plus vivantes. En gros, il n’y a pas de nouveaux contenus pour cette version. Dommage, certes, mais ce n’est pas le plus important.

The Elder Scrolls V Skyrim Special Edition Azura

Les mods sur consoles arrivent avec cette version de Skyrim, ce qui est plutôt une bonne nouvelle. Malgré le fait que l’on que 1go de disponible pour installer des mods. Mais cela s’accompagne de l’arrivée du Creation Club : on doit avoir un compte chez Bethesda pour pouvoir télécharger et installer des mods qui ont été sélectionnés par Bethesda. Vous pourrez acheter des crédits via le PSN pour les dépenser dans le Creation Club. Car, oui, via le Creation Club, tous les mods sont payants. Alors que sur PC, vous pouvez passer par d’autres sites, et rémunérer via des dons les créateurs. Il va de soi, que Bethesda empoche une bonne partie de l’argent fait sur ces mods à cause du système de crédits que l’on achète avec de l’argent réelle. Il y a même un système de solde sur les mods. De plus, le Creation Club (sur PS4 en tout cas) est relativement vide par rapport à la bibliothèque de mods disponibles sur nexus.com.  En dehors de cela, le système de moding sur console est très simple à utiliser sur consoles.

Au niveau des pnj, les gardes sont omniscients : ils savent que vous avez commis des crimes dans Bordeciel, dans quelle guilde vous êtes, etc. The Elder Scrolls V Skyrim Special Edition Balade FaillaisePar exemple : vous devenez membre de la guilde des voleurs, vous ne vous êtes jamais fait prendre en train de voler dans aucune châtellerie. Et pourtant les gardes vont avoir un dialogue contre les voleurs qui va apparaître quand vous les interpeller. Alors qu’avant vous n’aviez rien sur cela. Et ils vont même savoir que vous êtes membre d’une guilde ou que vous avez accomplis certains faits (la réunion secrète des adorateurs de Namira par exemple). Sans compter que la plupart des rumeurs, contes, légendes sont vrais et que les pnjs connaissent des emplacements tenus secrets depuis des centenaires voire depuis des millénaires. Cela permet certaines facilités scénaristiques pour les quêtes. Et il n’y a que deux types de pnj au niveau de la modélisation, des enfants de 10 ans et des adultes qui ont tous plus de 40 ans. C’est un sentiment assez étrange que de remarquer cela. Certains critères sont absents de l’éditeur de personnages : âge, taille, poids, musculature. En tout cas l’éditeur de personnage reste de qualité pour l’époque à laquelle il a été fait. Il existe des mods pour améliorer les personnages et l’éditeur. Pour ajuster l’âge, il y a bien un modificateur de rides mais au niveau le plus le faible c’est déjà très ridé. Votre taille, corpulence et musculature sont dépendants de votre « race » en fait. Par exemple : les bretons sont petits, les elfes sont grands, les nordiques sont des armoires à glace, etc.

The Elder Scrolls V Skyrim Special Edition Vendeaume

Là où le bât blesse, c’est le côté technique… le jeu est toujours accompagné d’une ribambelle de bugs. Dont certains bugs qui existaient déjà sur l’ancienne version, n’ont pas été corrigés (en presque 8 ans maintenant) sauf par la communauté. Ce qui n’est pas normal ! Des bugs, vous en trouverez dans le contenu du jeu de base et dans les trois extensions… Ha et il y a des risques de plantages sur PC et consoles. Et la possibilité de plantages augmente avec l’installation de mods. Le framerate est basé sur la physique du jeu, ce qui est fort étrange. On peut remarquer que certaines villes (Epervine, Faillaise par exemple) ont un framerate plus faible que dans le reste du jeu, ce qui est assez bizarre. En plus c’est les mêmes lieux qui avaient des problèmes dans la première monture du jeu… Bethesda a dû mal à prendre en compte les problèmes techniques de leur moteur et à les corriger. Alors que la communauté a déjà fait le travail et plus rapidement que Bethesda. Comme dans beaucoup de jeux, la pilosité (barbe et chevelure) n’est vraiment pas très bien modélisée.

 

 

Et mon épée dans ta bouche !

Niveau gameplay, votre personnage n’a pas de classe et le jeu vous laisse le choix des armes.The Elder Scrolls V Skyrim Special Edition Coup Final Vous pourrez porter une robe de mage, armure lourde ou légère, lancer des magies (via une magie que vous maîtrisée en ayant lu un livre ou avec un parchemin), attaquer avec une arme à une main ou deux mains, un arc ou décider de prendre une arme dans chaque main, utiliser diverses potions de soins ou de buffs/debuffs (seul moyens de voir les buffs/debuffs c’est d’aller dans le menu…), manger de la nourriture, lancer un cri de dragon, utiliser un pouvoir, parer avec son bouclier ou son arme, sauter et courir. On notera que les ennemis ont tendance à esquiver tel des ninjas avec leurs réflexes incroyables quand vous lancerez votre flèche ou magie sur eux. Il est à noter que certains pnj vont vous lancer des défis de combats à mains nus dans lesquels vous n’aurez pas le droit à la magie et aux armes. Pendant le combat vous pourrez choisir de vous battre en vue à la première ou troisième personne. Les deux vues sont efficaces et la caméra en troisième personne est agréable. Il en va de même que le jeu est très bien jouable à la manette ou en combo clavier/souris. Bethesda vous laisse vraiment le choix sur votre manière de jouer et c’est très agréable. Au niveau de la difficulté des combats, elle est réglable. Mais vous pourrez mourir à tout moment contre un ennemi et il faudra aussi faire attention à la chute (pour vous ou vos ennemis) car la hauteur fait des dégâts. Il y a aussi de la régénération passive de votre vie, magie et endurance. Elle est fortement ralentie en combat par rapport au hors combat. Mais du coup, vous n’êtes plus obliger à vous soigner en dormant ou avec des potions, magies, aliments (qui rendent presque pas de vie) après un combat difficile. Cependant cela fluidifie l’exploration car on rencontre pas mal de monstres dans les donjons et un peu moins en Bordeciel. Cela casserait le rythme de jeu si on devait se reposer toutes les cinq minutes.

The Elder Scrolls V Skyrim Special Edition Combat

Il est à noter que chaque race a ses bonus, pouvoirs et compétences mais vous pouvez prendre un Bréton et en faire un guerrier avec armure lourde et marteau ou un assassin qui manie aussi bien la dague que l’arc. Et vous pouvez jouer 30h en guerrier puis 50h en mage puis revenir au guerrier, il n’y pas de restrictions de classes. Vos compétences s’améliorent en les utilisant : prenez des coups avec une armure légère et vous augmenterez votre compétence armure légère, utilisez des sorts de destruction et vous améliorez votre compétence en sort de destruction etc.

The Elder Scrolls V Skyrim Special Edition Quete

Les compétences peuvent monter jusqu’au niveau 100 et être remis à zéro pour continuer à monter les niveaux de votre personnage (un emblème de Skyrim apparaîtra à côté du niveau de compétence). A chaque niveau de personnage, vous obtenez un point d’atout à dépenser dans les arbres de compétences.  Il y a des restrictions dans ces arbres mais rien de compliquer. Penser à bien regarder les effets des atouts des compétences avant de dépenser vos points. Mais au final, votre personnage est très malléable et encore plus avec les ajouts de l’extension Dragonborn.

 

Vous pourrez suivre la quête principale ou les quêtes annexes dans l’ordre que vous voulez en activant les quêtes que vous voulez faire via votre journal de quêtes. Et tout est agréable à faire, même les quêtes « diverses » dans lesquelles vous pourrez trouver des objets uniques tout en vous promenant dans Bordeciel. Et c’est aussi l’intérêt du jeu : se promener et découvrir le monde offert par Bethesda et la saga des Elder Scrolls.

The Elder Scrolls V Skyrim Special Edition Lecture

Car ramasser un objet dans une grotte ou lire un journal dans un tout petit campement vide dans un coin perdu ou lire un livre dans une bibliothèque d’une maison d’un village peut vous amener vers une quête intéressante qui sera consignée dans votre journal. Vous pourrez y revenir quand vous voulez à cette quête que vous avez trouvée au grés de votre exploration. De même que pendant votre promenade : une maison abandonnée, un transport de prisonnier, un campement de bandit, des camps d’orcs, des ruines, des grottes, etc. Il y a beaucoup de contenus du côté de l’exploration.

 

 

Encore plus de pui-pui-puissance !!!

En dehors du jeu de base, vous avez 2 grosses extensions et un ajout pour adopter des enfants et avoir la possibilité de construire plusieurs maisons à votre façon.

Ainsi Dawnguard, pour activer l’extension, il suffit de se rendre dans une ville et un pnj va vous aborder pour vous parler d’une menace de vampires en Bordeciel. La Garde de l’Aube est une guilde qui est spécialisée dans la chasse de vampires. Il vous sera possible de rejoindre soit le clan des vampires soit la Garde de l’Aube. Cette extension, vous amènera dans deux nouvelles régions et le tout dans une histoire enrobée d’un soupçon de prophétie qui prédit l’obscurcissement éternel du soleil. Cela va permettre à tous les vampires de sortir de leurs cachettes et de tuer sans la peur du soleil qui les rend plus faibles.

The Elder Scrolls V Skyrim Special Edition Dawnguard

 

Pour Dragonborn, pour activer l’extension, c’est un peu comme Dawnguard. Deux personnages vont vous interpeller dans une ville et vous vont vous dire que vous n’êtes pas le vrai enfant de Dragon. Car pour eux, il n’y a qu’un seul vrai Enfant de Dragon et c’est MIraak. Ensuite ils commenceront à se battre afin de prouver que vous n’êtes pas un Enfant de Dragon en vous tuant. En fouillant leurs poches, vous trouverez une note qui vous fera comprendre qu’ils viennent de l’île Solstheim et sont arrivés en Bordeciel en bateau au port de Vendeaume. Ainsi en prenant un bateau, vous arriverez sur l’île mais une chose bizarre se passe sur cette île. Les gens semblent frapper par une amnésie lorsque vous leur parler. Il vous faudra donc enquêter sur ce qu’il se passe sur l’île et découvrir qui est ce mystérieux Miraak qui semble vouloir votre mort.

The Elder Scrolls V Skyrim Special Edition Dragonborn

 

Pour Hearthfire, est une extension un peu différente des deux autres.  Car les ajouts concernent la création de sa maison et l’adoption d’enfants. Et il faudra être Thane dans les châtelleries d’Epervine, Aubétoile et Morthal pour avoir le droit d’acheter un terrain dans ces châtelleries. Vous pourrez ensuite designer et choisir différents schémas pour trois des cinq parties de votre maison, puis de fabriquer les parties de la maison et aussi de décorer votre maison (intérieur et extérieur) à votre convenance. Un compagnon d’arme pour devenir le chambellan afin de garder votre maison et le terrain. Mais vous pourrez aussi adopter jusqu’à deux enfants. Pour vos anciennes maisons, vous aurez la possibilité de changer une pièce en une chambre pour deux enfants (et inversement). Ces nouvelles maisons sont plus complètes que celles que vous pouvez acheter dans le jeu de base. Ainsi sous un même toit, vous pourrez avoir votre : autel d’enchantement, chevalet de tannage, une fonderie, une forge, une laboratoire d’alchimie, une cuisine, un lieu de stockage pour vos livres, un bard, un cocher, de quoi mettre en expositions vos plus belles armes et armures. Vous pourrez déménager dans ces maisons pour y vivre avec votre épouse/époux et vos enfants. Ce qui permet d’avoir accès à tout ce qui permet de forger, enchanter dans un seul et même endroit, ce qui est très pratique et évite d’innombrables aller-retours entres différents lieux pour forger ou enchanter.

The Elder Scrolls V Skyrim Special Edition Hearthfire

 

Chaque extension vient avec son lot de nouveaux lieux, régions, peuples, de personnages, de compagnons d’armes (mariables ou non), de quêtes secondaires et annexes, d’un arbre de compétences (un pour le vampirisme et un pour la lycanthropie), ingrédients, cris de dragon, pouvoirs, magies, armes et armures uniques mais aussi l’ajout des arbalètes. En ce qui concerne la forme bestiale du loup-garou et du seigneur vampire (qui sont des pouvoirs, mais vous ne pouvez avoir qu’un des deux), vous êtes obligatoirement en vue à la troisième personne. Et votre personnage devient plus ample, ce qui peut poser problème dans certains lieux. Dans Skyrim, il y a pas mal de passage étroit, ce qui va poser un problème de visibilité dans votre forme bestiale. Le pouvoir du loup-garou et une version classique du vampire est dans le jeu de base mais la forme de seigneur vampire est arrivée avec l’extension Dawnguard. Ces deux transformations ont leurs propres animations, nouvelles attaques et magies qui leurs sont propres et grâce à Dawnguard, un arbre de compétences. Par contre, les arbres de compétences des formes bestiales ne sont disponibles qu’une fois transformer. Mais ces derniers apportent des avantages non négligeables aux vampires et loup-garous qui rendent le gameplay plus intéressant qu’avant l’arrivée de l’extension.

The Elder Scrolls V Skyrim Special Edition Solitude

 

 

En Bref

Skyrim est un excellent jeu et a-rpg à faire.  La qualité des dialogues est en dents-de-scie et l’histoire principale n’est pas ce qu’il y a de plus palpitant et de plus élaborée mais elle vous tient suffisamment en haleine pour que vous restiez dans le jeu. En dehors de ces points-là, tout a été amélioré par rapport à l’épisode précédent, Oblivion. L’ergonomie est agréable et bonne pour une manette, un peu moins pour un combo clavier/souris mais c’est toujours faisable. Et c’est de la mauvaise foi de dire que c’est une mauvaise interface : elle est correcte mais largement perfectible. En réalité, le problème vient plus de la méthode de tri des objets que de l’interface elle-même. Des options de base de tris sont absentes, comme, l’ordre alphabétique ou le rapport coût et poids aurait été très utile car on a vite fait de remplir notre sac à dos avec un seul donjon. On a aussi un problème avec le moteur, il serait tant de penser à changer (en passant à l’Unreal Engine ou autre) et à défaut, de colmater les nombreuses brèches relevées par la communauté de Skyrim.

Par contre Bethesda sait créer des univers très immersif et cohérent avec un gameplay très correct même si ce dernier n’est pas révolutionnaire. On se surprend à y revenir encore et encore malgré les défauts du jeu et des défauts/bugs du moteur que l’on retrouvait déjà dans les jeux précédents. Les mods aident aussi à y revenir pour tester ce que nous proposent les moders. En nous offrant de nouvelles armes, armures, lieux, améliorations des textures, quêtes et correctifs. Ces mods peuvent être excellents, et même, indispensables au jeu. Sur consoles, vous pourrez y jouer Vanilla pour expérimenter le jeu au naturel sans vous prendre la tête car l’installation des mods est très simple. Sur PC, avant même de lancer le jeu, vous allez installer des mods pour l’améliorer. Cela peut prendre beaucoup de temps et vite devenir un casse-tête à installer afin de faire tourner le jeu sans bugs de textures et sans avoir de crashs. Afin d’y jouer dans les meilleures conditions, il est conseillé de jouer à Skyrim sur PC avec la monture The Elder Scrolls V – Skyrim Special Edition.

 

 

Points forts :

  • Une écriture agréable
  • Certaines quêtes annexes de très bonnes qualités dont les quêtes des guildes
  • Une histoire simple mais agréable à suivre et pas prise de tête
  • Gameplay simple mais efficace et agréable à jouer
  • Un univers très immersif
  • Une OST de Jeremy Soule à écouter à tout moment de votre journée !
  • Un exemple de ce que peut-être un bon monde ouvert et vivant dans le jeu vidéo
  • Un lore très important et plein de livres à lire pour cela
  • Un effort de mise en scène
  • Une très longue durée de vie
  • Merci aux moders et à leurs mods

 

Points faibles :

  • Des ennemis ninjas
  • Une IA des gardes omnisciente
  • Un jeu relativement simple
  • Un manque d’optimisation dans certaines zones du jeu
  • Une interface à améliorer
  • Une histoire qui gagnerait à être plus approfondie et plus longue
  • Des choix binaires
  • On grimpe un peu trop vite en grade dans les guildes
  • Plein bugs qui traînent à cause d’un moteur bien vieillot et qui ne sont pas corrigés !
  • Pas de sélection de langues pour les voix et les textes
  • On en redemande encore…
Add Comment